Avis de non-responsabilité : vous utilisez Google Translate. L'ICESCO n'est pas responsable de l'exactitude des informations dans la langue traduite.

votre avis

Commentaires des utilisateurs

Dans l’ensemble, dans quelle mesure êtes-vous satisfait du site Web ?

    Extrêmement insatisfait Extrêmement satisfait

    Lancement des travaux du 5ème Forum des vice-chanceliers des universités du monde islamique au Pakistan

    20 mars 2023

    Le Directeur général de l’ICESCO : Nous aidons les universités à devenir des centres d’innovation et de formation d’une main-d’œuvre distinguée

    Les travaux de la 5ème session du Forum des vice-chanceliers des universités du monde islamique, tenu par la Commission pakistanaise de l’enseignement supérieur, en partenariat avec l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), l’Université COMSATS, et le British Council au Pakistan, ont été lancés sous le thème : « Les universités du monde islamique vers une technologie révolutionnaire dans un monde globalisé ».

    Dans son allocution prononcée dimanche 19 mars 2023 lors de la séance d’ouverture du Forum, en présence de responsables et de présidents d’universités du monde islamique et au-delà, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a souligné l’importance du Forum à la lumière des changements rapides et des transformations radicales imposées par la révolution technologique actuelle, du flux continu de données et de l’emploi des technologies modernes, qui requièrent la promotion de l’innovation et de la créativité pour accompagner de telles évolutions.

    Il a précisé que l’ICESCO croit au rôle central que jouent les universités du 21ème siècle en tant que phares du changement et de l’innovation, et centres de formation d’une main-d’œuvre distinguée en matière de technologie, en s’engageant à œuvrer avec ces universités afin de parvenir à un lendemain prospère pour les générations futures.

    Le Directeur général de l’ICESCO a également mis l’accent sur le pouvoir de la jeunesse dans le ravivement du passé glorieux de la civilisation du monde islamique et de la prospérité scientifique, et ce, à travers l’adoption par les espaces universitaires de nouveaux modes d’apprentissage basés sur l’intelligence artificielle et l’éducation ouverte, en affirmant que les initiatives et programmes de l’ICESCO et de la Fédération des Universités du Monde Islamique qui lui est affiliée ont pour objectif de promouvoir le progrès technologique dans les États membres.

    De son côté, Dr Mukhtar Ahmed, président de la Commission pakistanaise de l’enseignement supérieur, a souligné que le renforcement de la coopération et du partenariat entre les universités du monde islamique permet de tirer profit des technologies modernes et émergentes, tandis que Dr Rana Tanveer Hussain, ministre pakistanais de l’Éducation et de la Formation professionnelle, a insisté sur la nécessité d’améliorer l’éducation des filles et de développer des centres de recherche dans le monde islamique concernés par les questions de changement climatique.

    Pour sa part, Dr Muhammad Tabassum Afzal, président de l’Université COMSATS d’Islamabad, a souligné l’importance du renforcement du budget de la recherche scientifique, de la coopération entre les universités du monde islamique et du soutien des gouvernements et des organisations à la coopération multilatérale. Le représentant du British Council au Pakistan, quant à lui, a passé en revue les projets et programmes mis en œuvre par le Conseil dans les domaines de l’éducation et de la recherche scientifique dans le pays.

    À l’issue de la séance d’ouverture, Son Excellence Dr Arif Rahman Alvi, Président de la République Islamique du Pakistan, a exhorté, dans son allocution vidéo, les universités du monde islamique à investir dans la technologie moderne et les technologies de pointe.

    Il convient de préciser que les sessions et ateliers du Forum de deux jours aborderont plusieurs questions concernant l’avenir de l’éducation dans les pays du monde islamique, notamment l’utilisation de la technologie moderne dans les universités, afin de suivre le rythme de la révolution technique et de la nouvelle orientation estudiantine, avec tout ce que cela peut induire en termes de développement des programmes d’études.

    Au cours dudit Forum, Dr AlMalik a remis l’accord de mise en œuvre du programme de l’ICESCO pour l’amélioration des services d’eau et d’assainissement dans plusieurs écoles rurales du Pakistan, au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, en présence de M. Syed Junaid Akhlaq, Secrétaire général de la Commission nationale pakistanaise pour l’UNESCO et l’ICESCO.

    Articles les plus récents