Avis de non-responsabilité : vous utilisez Google Translate. L'ICESCO n'est pas responsable de l'exactitude des informations dans la langue traduite.

votre avis

Commentaires des utilisateurs

Dans l’ensemble, dans quelle mesure êtes-vous satisfait du site Web ?

    Extrêmement insatisfait Extrêmement satisfait

    Le Directeur général de l’ICESCO appelle à renforcer les efforts pour lutter contre le discours de haine et d’extrémisme

    21 juillet 2022

    Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO), a souligné que la propagation croissante à travers le monde du discours de haine et d’idées extrémistes incitant à la violence à l’encontre des femmes, des filles, des minorités ethniques et religieuses, et des immigrés, appelle à intensifier l’action commune pour consolider les valeurs de coexistence et de paix, et à renforcer les partenariats et les efforts humanitaires sincères, réalistes et équitables, capables d’affronter les courants de violence et d’extrémisme, et de parvenir au développement durable.

    Ces propos sont extraits de l’allocution de Dr AlMalik prononcée mercredi 20 juillet 2022 lors de la séance d’ouverture du Symposium international de haut niveau, tenu à Fès par la Délégation interministérielle aux droits de l’homme (DIDH) au Royaume du Maroc, en coopération avec la Rabita Mohammadia des Oulémas et le Bureau des Nations Unies pour la prévention du génocide et de la responsabilité de protéger. Le symposium se tient pendant deux jours à l’occasion de la célébration du 5ème anniversaire de l’adoption par les Nations Unies du Plan d’action pour les leaders religieux visant à prévenir l’incitation à la violence pouvant conduire à des atrocités criminelles, connu sous le nom de « Plan d’action de Fès ».

    Le Directeur général de l’ICESCO a souligné l’importance du Plan d’action qui l’a qualifié de sérieux et unique, depuis son lancement pour faire face à l’incitation conduisant aux crimes qui menacent l’humanité. Il a également mis l’accent sur l’importance du Symposium de Fès, qui a vu la participation distinguée de responsables, de chefs d’organisations internationales, et de leaders religieux et intellectuels du monde entier, pour renouveler l’esprit de recherche et d’investigation et pour examiner les moyens de consolidation des valeurs de vivre-ensemble, qui constitue le but ultime des lois, de la religion et des civilisations.

    Il a également adressé ses remerciements et sa gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Souverain du Royaume du Maroc, pour son haut patronage et son encouragement du Plan d’action de Fès et de ses résultats, en saluant l’approbation du plan en tenant compte du statut des chefs religieux et de leur capacité à contribuer à la sensibilisation de la société.

    De même, Dr AlMalik a passé en revue les principales initiatives et programmes lancés et mis en œuvre par l’ICESCO, pour contribuer à construire des sociétés capables de jongler avec l’état de stabilité et de transformation, en faisant face aux courants d’extrémisme et d’incitation criminelle, et en développant le système des droits de l’homme et de l’humanité. Et d’ajouter que l’ICESCO a également organisé la Conférence sur l’intelligence collective pour la lutte contre l’extrémisme violent, en coopération avec l’Observatoire marocain sur l’extrémisme et la violence (OMEV), en soulignant l’engagement de l’ICESCO à coopérer et à coordonner avec divers organismes régionaux et internationaux spécialisés dans la lutte contre l’idéologie extrémiste, pour créer un modèle avancé de coopération basé sur l’intelligence sociale.

    Articles les plus récents