Avis de non-responsabilité : vous utilisez Google Translate. L'ICESCO n'est pas responsable de l'exactitude des informations dans la langue traduite.

votre avis

Commentaires des utilisateurs

Dans l’ensemble, dans quelle mesure êtes-vous satisfait du site Web ?

    Extrêmement insatisfait Extrêmement satisfait

    L’ICESCO organise à Assilah une session de formation en planification stratégique pour les leaders de la société civile

    10 octobre 2020

    Ont débuté, aujourd’hui à Assilah au Royaume du Maroc, les travaux de la session de formation sous le thème : « La planification stratégique par les hypothèses au service des décideurs », tenu par l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO) en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer et le Forum méditerranéen de la jeunesse, au profit des associations et institutions de la société civile.

    La session s’étale sur deux jours et s’inscrit dans le cadre d’un programme plus large et plus complet, que le Centre de prospective stratégique de l’ICESCO a commencé à mettre en œuvre par la tenue de sessions similaires dans nombre d’Etats membres de l’Organisation, au profit des universités, entreprises, institutions et associations de la société civile.

    Dans son allocution lors de la séance inaugurale de cette session, Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’ICESCO, a affirmé que le programme de travail de la session exprime une approche majeure à partir des orientations de la nouvelle vision de l’ICESCO, basée sur la promotion d’une culture d’anticipation et de renforcement des capacités des individus et institutions à prévoir l’avenir, à travers une approche participative et une réflexion collective et constructive.

    Il a expliqué que cette approche dépend des capacités des jeunes et s’appuie sur leurs compétences, ce qui est en ligne avec la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste ; vision qu’il avait exprimée lors de son discours du Trône en expliquant sa confiance en la jeunesse marocaine et leur force pour construire un avenir prospère.

    Le Directeur général de l’ICESCO a souligné que la phase actuelle, à la lumière de la pandémie de COVID-19, est une étape délicate pleine des changements fondamentaux à venir que nous devons traiter de manière proactive pour en récolter les fruits et en prévenir les dommages car, a-t-il ajouté, les crises créent souvent de l’espoir, nous encouragent à agir et nous donnent des leçons éloquentes dont nous pouvons nous inspirer pour construire l’avenir radieux et les communautés que nous voulons.

    Il a ajouté que l’Organisation cherche à soutenir ses Etats membres pour les aider à surmonter les crises, relever les défis et mieux gérer les variables, en resserrant la décision stratégique et en adoptant les derniers moyens scientifiques disponibles pour planifier et façonner l’avenir. Il s’agit notamment de l’approche proactive basée sur la prospective stratégique.

    Dans son allocution, M. Yassin Esbouya, Coordinateur général du Forum Méditerranéen de la Jeunesse au Maroc, a déclaré que la prise de décision est la base de tout succès, et que chaque décision doit se fonder sur des données et études approfondies, indiquant que l’étape actuelle associée à la COVID-19 est une étape critique et que cette formation est une opportunité de mise à profit et d’échange de points de vue sur la prospective stratégique. Il a remercié l’ICESCO, son Directeur général et la Fondation Konrad Adenauer pour la tenue de cette session, et remercié également les jeunes volontaires du Forum Méditerranéen de la Jeunesse.

    M. Mohammed Benaïssa, Président de la commune d’Assilah et Secrétaire général de la Fondation « Forum d’Assilah », a au début de son discours souhaité la bienvenue au Directeur général de l’ICESCO, exprimant sa gratitude pour le travail distingué de l’Organisation dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture. Il a également souhaité la bienvenue au Directeur de la Fondation Konrad Adenauer au Maroc et aux participants, soulignant que le thème de cet événement est intéressant et encourage à la contemplation de l’avenir, notamment avec beaucoup de discussions sur la jeunesse, le futur et la stratégie. Et de préciser que nous devons savoir qui nous sommes, ce que nous voulons et quelles visions nous cherchons à mettre en œuvre pour atteindre nos objectifs.

    Il a ajouté : « J’espère qu’il y aura un colloque sur le travail de terrain et la prospective stratégique, car sans un projet de terrain il n’y aura pas de grand succès. Nous vivons actuellement dans une nouvelle culture, celle du virtuel ; le monde est en développement rapide et beaucoup de choses sont en disparition ; nous devons donc partir de la réalité lorsque nous pensons à l’avenir, l’analyser avec beaucoup de réalisme, d’impartialité et d’objectivité.

    De sa part, M. Stephen Kruger, Directeur de la Fondation Konrad Adenauer au Maroc, a déclaré dans son discours qu’il se félicitait de la coopération constructive entre l’ICESCO et la Fondation, exprimée par les travaux de cette session. Il a précisé que cette dernière est un maillon dans une série de sessions très importantes, surtout au stade actuel que traverse le monde en raison de la pandémie de COVID-19. Et d’indiquer que cette session bénéficie à groupe distingué du personnel des associations et institutions de la société civile de différentes régions du Royaume du Maroc.

    Le modérateur de cette session, Dr Kais Hammami, Directeur du Centre de Prospective stratégique de l’ICESCO et expert international en prospective et sciences de l’avenir, a déclaré que le programme de qualification répond aux exigences de la situation mondiale actuelle et à ses implications pour les processus de planification, afin de former les cadres à même de prendre des décisions dans leurs domaines de travail, sur la base d’études et données scientifiques. La crise mondiale due à cette pandémie, a-t-il ajouté, a confirmé l’importance du rôle de la prospective stratégique dans la prédiction des hypothèses futures possibles et l’aide aux dirigeants de divers domaines à prendre des décisions stratégiques, ainsi que la contribution à réduire les risques futurs.

    Il est à noter que cet événement est le deuxième d’une série de sessions, précédée d’une session antérieure à Ifrane, au Royaume du Maroc, au profit d’un certain nombre de cadres et professeurs de l’Université Al Akhawayn.

    Articles les plus récents