Avis de non-responsabilité : vous utilisez Google Translate. L'ICESCO n'est pas responsable de l'exactitude des informations dans la langue traduite.

votre avis

Commentaires des utilisateurs

Dans l’ensemble, dans quelle mesure êtes-vous satisfait du site Web ?

    Extrêmement insatisfait Extrêmement satisfait

    Examen de la coopération entre l’ICESCO et la Libye

    17 août 2020

    Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO), a reçu le 13 août, au siège de l’Organisation à Rabat, M. Abu Bakr Ibrahim Wanis Al-Tawil, chargé d’Affaires à l’ambassade de Libye au Royaume du Maroc, avec lequel il a examiné les moyens de développer la coopération entre les deux parties.

    Lors de cette entrevue, Dr AlMalik a passé en revue la vision et stratégie d’action de l’Organisation, reposant sur davantage de communication avec les Etats membres afin d’identifier leurs besoins et coopérer dans la mise en œuvre des programmes en matière d’éducation, de sciences et de culture.

    Aussi, il a évoqué les principaux programmes, initiatives et activités lancés par l’ICESCO pendant la pandémie de COVID-19, y compris la «Coalition humanitaire globale» à laquelle de nombreux pays, organisations et organismes internationaux ont adhéré, et qui fournit une aide aux pays les plus touchés par cette pandémie. Il a également évoqué les programmes qui peuvent être mis en œuvre en coopération avec la Libye dans le domaine de la protection du patrimoine, l’assistance aux écoles numériques pour assurer la continuité du processus éducatif en toutes circonstances, ainsi que le soutien aux universités et aux centres de recherche.

    Pour sa part, le chargé d’Affaires à l’ambassade libyenne a salué le rôle de l’ICESCO dans le soutien à l’action islamique commune en matière d’éducation, de sciences et de culture, de même que ses efforts continus pour aider les Etats membres à surmonter la crise de ladite pandémie.

    Les deux parties ont convenu d’œuvrer à inscrire les sites historiques libyens sur la Liste du patrimoine dans le monde islamique, et de développer la coopération entre les deux parties dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture.

    Articles les plus récents